Toutes les astuces pour faire
pousser vos graines!

Notre philosophie

Notre philosophie : il faut adapter votre culture à votre sol ! Essayez de trouver des plantes adaptées à votre terrain : il est difficile de faire pousser des carottes dans un sol plein de cailloux. Et si vous voulez vraiment des carottes, ça sera l’occasion d’aller faire du troc avec un voisin, un ami !

Nous ne pouvons pas vous donner ici des techniques précises car il existe autant de sols différents que d’itinéraires techniques différents. Vous pouvez retrouver des pratiques, témoignages sur le site du réseau Maraîchage Sol Vivant (MSV)

Comment prépare-t-on notre sol au Jardin aux Graines ?

A l'automne nous couvrons le sol avec un couvert végétal (engrais vert, prairie) ou de matière organique (BRF, paille). Cette couverture a trois objectifs : éviter l'enherbement, protéger et nourrir le sol. Dans le noir, les mauvaises herbes ne pousseront pas. Protégé du soleil et du vent, le sol ne sera pas lessivé et l'eau sera stockée. Durant tout l'hiver les micro-organismes dégraderont le couvert, rendant les éléments disponibles au printemps pour la culture.
Si vous êtes du style
« à la dernière minute »
- coupez la prairie présente
- épandez un mélange de 1,2kg/m2 composé de moitié fumier de vache, moitié broyat de bois (ajuster la proposition selon si le fumier est pailleux ou non)
- passez un outil rotatif à dents droites et non courbées afin d’incorporer le mélange fumier/bois aux 3-4 premiers centimètres du sol. Il est très important de ne pas aller plus profond car il faut absolument que ces matières aient de l'oxygène.
- repiquez directement les plants et arrosez abondamment.
Si vous êtes du style
« prévoyant »
- à la fin d'été ou à l'automne, coupez la prairie, la culture précédente ou le couvert végétal et laissez le tout sur place
- rajoutez au besoin du broyat de bois, paille ou autre matière carbonée.
- couvrez votre sol avec un mulsh ou une bâche (ex : bâche de chanvre biologique).
- au moment opportun, repiquez vos plants directement dans le mulsh ou à travers la bâche. Pour un semi direct, débâchez ou ouvrez un sillon dans le mulsh pour que la graine soit au contact de la terre.

Dans tous les cas, le maître mot est : NOURRIR, NOURRIR et encore NOURRIR votre sol !!!

Chaque année, vous devrez apporter à votre sol l’équivalent de 20 tonnes/ha de matière carbonée, c’est à dire 2kg/m2.
Alors pour garder en vie vos sols, à vos faux, prêt, partez !

On peut distinguer deux manières de semer les graines : le semi direct en pleine terre et le semi en pot (en chauffant ou non l'abri). Dans les deux cas, il faut que les paramètres suivants soient présents : chaleur, eau, terre/terreau biologique et lumière.

Certaines espèces nécessitent plus de chaleur que d'autres : par exemple les aubergines, tomates, poivrons et piments. Afin de faire germer ces graines convenablement, il faut donc les semer sous un abri chauffé et les repiquer en pleine terre.

Petite astuce

Pour germer, vos semences doivent être enterrées de 2 à 3 fois leur épaisseur.

Attention ne semez pas les petites graines trop profondément. Si vous apercevez les graines après arrosage, il faut rajouter du terreau et arroser tout doucement.

Comment semer en pot ?
- Remplir le contenant (godet, jardinière) de terreau biologique, tasser.
- Placer les graines et rajouter 2 à 3 fois leur hauteur de terreau.
- Bien tasser et arroser correctement. Si vous apercevez les graines après arrosage, il faut ajouter de nouveau du terreau et réarroser tout doucement.
- Pour les petites graines, arrosez si besoin tous les jours jusqu'à la germination.
Comment semer en pleine terre ?
- Nécessité d'avoir une terre préalablement bien travaillée (ex : bâche d'occultation pendant 3 à 5 mois)
- Mesurer la hauteur de la graine
- Mettre la graine à plat sur la terre et rajouter 1 à 3 fois sa hauteur de terre. On peut utiliser un râteau pour enterrer finement les petites graines.
- Bien tasser et arroser correctement. Si vous apercevez les graines après arrosage, il faut ajouter de nouveau de la terre et réarroser tout doucement.
- Suivre les semis en irrigation le temps de la bonne implatation de la culture. Privilégier une couverture de type paille / Bois Raméal Fragmenté dans un sol vivant. Ceci permettra de retenir l'eau, de limiter la pousse de mauvaises herbes et cela nourrira en prime la vie de votre sol !
Cas particulier des curcubitacées (sous abri) :
Toutes les cucurbitacées provenant du Jardin aux Graines sont des semences nues, c'est à dire sans aucun enrobage. Pour les semer, il faut suivre le protocole ci-dessus. Seule l'étape d'arrosage change. Il faut poser les godets dans un bac pour les laisser s'imbiber d'eau un moment. Quand ils sont imbibés, les placer sous la serre et les arroser une dernière fois par le dessus. Ensuite, ne plus les arroser jusqu'à la germination. N'ayez pas peur même si vous voyez que c'est sec. Les graines vont bel et bien finir par germer ! Quand 70% des graines ont germé, arroser de nouveau généreusement.

Plus votre sol sera structuré, moins vous aurez besoin d'arroser.

Un sol avec une stabilité structurale est un sol qui n'a pas été perturbé par un travail mécanique et un sol qui est enrichi avec de la matière organique (ex : un sol vivant avec des plantes au sol tout au long de l'année).

Comment fait-on au Jardin aux Graines ?

Notre stratégie vise à ne jamais arroser la culture une fois celle-ci en place.

Le but ?

Faire des plantes résistantes au manque d'eau et ainsi préserver la planète et votre porte monnaie !

Comment ?

Au Jardin aux Graines nos sols sont tous vivants, bien travaillés. Lorsque nous repiquons les plantes dans un sol vivant, nous procédons à un gros arrosage, puis nous laissons la plante sans aucun arrosage. Il existe une exception pour les laitues : il nous arrive de les arroser 1 à 2 fois, mais jamais plus. Pour exemple, l'été 2020 a été particulièrement chaud et sec et les laitues ont été arrosées qu'une seule fois ! Résultat : de très belles laitues à la clé !

L’arrosage de votre potager.

Si vous démarrez, arrosez à votre convenance mais jamais tous les jours.

Nous conseillons de faire des arrosages réguliers, 1 à 4 fois par mois selon la météo. Il vaut en effet mieux un bon arrosage tous les 15 jours qu'un petit arrosage tous les jours : l'eau a ainsi le temps de pénétrer en profondeur dans le sol.

Quand vous serez aguerri et que votre sol sera très bien préparé, vous pourrez vous approcher de notre mode de fonctionnement, à savoir juste un bon arrosage au départ.

On récolte quand c'est mûr !

Bien évidemment nous direz-vous, mais ce n'est pas chose si aisée parfois ! Il faut bien connaître les plantes que vous avez semées pour savoir quels types de légumes ou de fruits elles vont donner.

Prenons un exemple :

Si vous plantez des graines qui vous donnent des tomates blanches, rien ne sert d'attendre que vos tomates rougissent !

Une petite astuce pour les courgettes :

Elles se récoltent maximum trois jours après que la fleur soit tombée du fruit.

On livre partout dans le monde

Semences libres de droits et reproductibles

Origine biologique certifiée

Paiement sécurisé